Paleoage-le coin de la paleontologie

toutes la paleontologie
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Au cœur de l’homme de Néandertal

Aller en bas 
AuteurMessage
vari
tricératops
avatar

Masculin
Nombre de messages : 338
Localisation : charente maritime
Emploi : étudiant
Loisirs : paléontologie et la guitare
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Au cœur de l’homme de Néandertal   Ven 28 Juil - 15:27

Une équipe franco-américaine vient de se lancer dans l’aventure du décryptage du génome de l’homme de Néandertal. Si elles aboutissent ces recherches, qui devraient durer au moins deux ans, pourraient éclairer certains pans de l’histoire évolutionnaire de l’Homme.

L’homme de Néandertal vivait sur un territoire couvrant l’Europe et une bonne de l’Asie occidentale. Les fossiles les plus anciens ont 300 000 ans et on estime que les néandertaliens ont disparu d'Europe il y a 50.000 ans, et d'Asie il y a 30.000 ans. Ce qui fait qu’ils ont du cohabiter avec Homo sapiens notre ancêtre direct. D’ailleurs certains auteurs considèrent Néandertal comme une sous espèce de l’Homo sapiens, actuellement la majorité des paléontologues préfèrent parler de deux espèces différentes.

Malgré la relative sophistication qui leur est prêtée, on a dit les hommes de Neandertal dépourvus des fonctions de raisonnement supérieures des humains. Il reste encore des points d'interrogation sur la manière dont les humains modernes ont évolué à partir de ces espèces, acquérant leurs traits essentiels tels que la marche verticale et le développement d'un langage complexe.

L’analyse du code génétique de Néandertal devrait livrer quelques réponses mais reconstituer les trois milliards de bases caractérisant son génome n’est pas une tache aisée. Le défi serait déjà complexe avec une espèce vivante, il l’est à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’une lignée éteinte. En effet, les fossiles utilisés sont généralement contaminés par du matériel génétique provenant des bactéries et des gens qui les ont manipulés. Le professeur Svante Paabo, de l'institut Max Planck, qui conduira les recherches, a réalisé quelques grandes avancées en ce domaine. Au cours des vingt dernières années, il a mis au point des méthodes permettant de démontrer l'authenticité de résultats d'ADN ancien, ainsi que des solutions techniques aux problèmes que pose le travail sur de courts fragments d'ADN chimiquement altérés. En 1997, il fut le premier à séquencer l'ADN mitochondrial (ADNmt), une petite boucle d'ADN que l'on trouve dans les mitochondries - les usines d'énergie de la cellule - appartenant à un fossile de Neandertal.

L’homme de Néandertal a disparu il y a un peu moins de trente mille ans, contrairement à d’autres espèces cette disparition a été progressive mis n’en reste pas moins inexpliqué. Plusieurs hypothèses tentent d’apporter une solution : épidémie introduite par l’homme moderne, spéciation par distance, métissage avec les hommes modernes…Le décryptage du génome de Néandertal permettra certainement d’apporter quelques réponses.


Joël IGNASSE
28/07/06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoage.editboard.com
gigy
lambeosaure
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Belgique
Emploi : préhistorien
Loisirs : entomomacrophotographie,...
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   Dim 30 Juil - 0:08

et voilà le racisme rétrospectif est reparti! dépourvu des des fonction de réfelxions supérieures de l'homme moderne.
Demandez à tous ces imbéciles de tailler un éclat Levallois ou de faire une réduction discoide ou encore de tailler un racloir de type kina et on verra si ces capacités sont si "inférieures".
Les capacités cognitives des néandertaliens étaient au moins aussi bonnes que les notres. Il se passe avec eux comme avec les dinosaures dans les années 1970 quand les paléontologues considéraient qu'une espèce s'éteignait pour cause d'échec mais c'est faux (Stephen Jay Gould!)
Ce qu'il nous faudrait ce n'est plus de différencier neandertal de sapiens mais trouver plutôt ce qui les rapprochent des sapiens et des erectus de même époque car tous les hommes de cette période appellée moustérien taillaient de la même façon! Ils avaient donc de manière évidente les même capacités cognitives! là dessus a compagne qui est experte est formelle puisqu'elle à fait un doctorat pour modéliser les capacités cognitives des neandertals.
Ce que moi je voudrais c'est essayer de séquencer de l'adn de sapiens préhistorique! pour voir si il est est tout à fait semblable au notre ou différent! on aura peut être une bonne surprise. Mais pour l'instant ce n'est pas la question avec le retour du déisme (au usa) il faut bouter cet être fruste et mal dégrossi hors de la lignée d'adam à tout prix!
A bon entendeur salut.

_________________
il faut essayer de reconstituer les dinosaures tels qu'ils étaient et pas tels qu'on voudrait qu'ils soient!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
captbot
bébé dino


Masculin
Nombre de messages : 31
Emploi : étudiant en paléontologie
Loisirs : rugby et la pal
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   Dim 30 Juil - 20:43

gigy a écrit:
Demandez à tous ces imbéciles de tailler un éclat Levallois ou de faire une réduction discoide ou encore de tailler un racloir de type kina et on verra si ces capacités sont si "inférieures".


Je suis d'avis que Homo sapiens neanderthalensis n'était pas plus con que nous le sommes. Ils se tappaient déjà dessus à l'époque 12

Enfin, de là à dire que tous étaient capables de tailler, il y a un pas de trop que tu as franchis 15 Comme actuellement, il existait différentes attributions à chaque personne, dont le tailleur de pierre. Ce qui est assez remarquable, c'est de constater la regularité des éclats, telle une signature, dans l'atelier de taille de ces personnes. Certes aujourd'hui seule une poignée de personnes est capable de sculter un Levallois, mais à cette époque, tous n'en était pas capable.

_________________
"L'absence de preuves n'est pas la preuve de l'absence!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vari
tricératops
avatar

Masculin
Nombre de messages : 338
Localisation : charente maritime
Emploi : étudiant
Loisirs : paléontologie et la guitare
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   Dim 30 Juil - 21:38

vous auriez pas un photo a mettre de levallois?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoage.editboard.com
gigy
lambeosaure
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Belgique
Emploi : préhistorien
Loisirs : entomomacrophotographie,...
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   Lun 31 Juil - 23:59

je vais en chercher une, le pire c'est que je n'ai pas de photos des levallois que moi j'ai fait!
je ne pense pas qu'il y ai eu une si grande différenciation des tâche à l'époque moustérienne, tous je dis bien tous ont du être capable de pratiquer de telles réductions même si comme aujourd'hui certains devaient être plus capables que d'autres.
Tailler du Levallois n'est pas impossible si on s'entraine, mais il faut accéder à un certain niveau de compréhension du travail de la pierre, cela ne peut se faire que par l'expérience.
Si tu parles d'ateliers je suis d'accord d'en parler pour cerataines tâches liées à l'os ou le silex mais au magdalénien ou au solutréen. Je n'ai jamais trouvé de spécificité prouvable de manière certaine dans les outils ou éclats moustériens.
Veerle Roots de l'univ de leuven, KUL, à fait son doctorat sur les réductions levallois d'Egypte, donc pratiquée par des sapiens, eh bien elle n'a pu mettre en évidence aucune individualité donc il semblerait que même si tous ne taillaient pas, une gros noyaud de la population en était en tout cas capable.
Peut être que les matériaux les plus lointains étaient réservés à l'élite des tailleurs mais en dehors de cela je pense que tous se débrouillaient en taille.
Prennons les papou fabricants d'herminettes, lorsqu'ils en ont besoin tous les tailleurs de pierre des village se mettent au travail, càd un noyaud non négligeable de la population masculine et même les enfants qui s'exercent sur les pierres les plus frustes.

_________________
il faut essayer de reconstituer les dinosaures tels qu'ils étaient et pas tels qu'on voudrait qu'ils soient!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gigy
lambeosaure
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Belgique
Emploi : préhistorien
Loisirs : entomomacrophotographie,...
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   Mar 1 Aoû - 0:04

par ailleurs la régularité des éclats que tu cites comme une signature est simplement due au fait que une réduction levallois est une technique très standardisée. Mais une fois que l'on en a compris les bases, elle est je pense à la portée de tout le monde. Moi j'y suis bien arrivé!

_________________
il faut essayer de reconstituer les dinosaures tels qu'ils étaient et pas tels qu'on voudrait qu'ils soient!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cœur de l’homme de Néandertal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de l’homme de Néandertal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Homme de Néandertal était plus résistant qu'on ne le croyait
» Longtemps injustement disgracié l'homme de Néanderthal a enfin gagné ses lettres de noblesse
» L'homme de Néanderthal nous ressemblait beaucoup
» Serat il possible de recréer un mammouth à partir de son ADN
» L'homme de Néandertal : il mangeait aussi des légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paleoage-le coin de la paleontologie :: Les Hommes-
Sauter vers: