Paleoage-le coin de la paleontologie

toutes la paleontologie
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La lamproie: 360 millions d’années de parasitisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vari
tricératops
avatar

Masculin
Nombre de messages : 338
Localisation : charente maritime
Emploi : étudiant
Loisirs : paléontologie et la guitare
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: La lamproie: 360 millions d’années de parasitisme   Ven 27 Oct - 14:07

La découverte du plus vieux fossile de lamproie révèle que ce curieux animal au corps d’anguille et à la redoutable bouche circulaire a très peu évolué depuis le Dévonien, il y a 360 millions d’années. La seule différence majeure entre cet ancêtre et la lamproie actuelle est la taille: le fossile ne mesure que 4 cm, contre 25 à 120 cm pour les espèces actuelles. Pour le reste, l’anatomie de la lamproie est restée la même depuis 360 millions d ‘années, expliquent Michael Coates (University of Chicago, USA) et ses collègues dans la revue Nature (26 octobre).

La lamproie est un agnathe, un vertébré sans mâchoire. Il n‘existe que 60 espèces vivantes d’agnathes (les lamproies et les myxines) contre 51.000 pour les vertébrés à mâchoires, rappelle Philippe Janvier, paléontologue au Muséum d’histoire naturelle, qui commente la découverte dans Nature.

Dépourvue d’écailles et de paires de nageoires, articulée par un squelette cartilagineux, la lamproie a des caractères très primitifs. Elle est dotée d’une bouche circulaire ornée de plusieurs rangées de dents qui lui permet notamment de s’accrocher à un poisson, de gratter sa peau et de se nourrir de son sang.

Le spécimen découvert en Afrique du Sud par Rob Gess, Priscomyzon riniensis, repousse de 30 millions d’années l’âge du plus ancien fossile connu de lamproie. Il possédait déjà cette bouche circulaire et se nourrissait sans doute aux dépends d’autres créatures aquatiques. Cet agnathe est plus ancien que les poissons modernes et a survécu à plusieurs extinctions majeures, souligne Michael Coates. Comme le cœlacanthe, la lamproie mériterait donc elle aussi le surnom de ‘’fossile vivant’’.

Cécile Dumas
(27/10/06)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoage.editboard.com
Jason Voorhees

avatar

Nombre de messages : 8
Emploi : terroriser les camps de vacances
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: La lamproie: 360 millions d’années de parasitisme   Mer 18 Avr - 0:33

un poisson qui n'a pas evolue nous montre les caracteres physiques des premiers poissons.
un terme simple pour le decrire certain l'ont surnome le vampire de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La lamproie: 360 millions d’années de parasitisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chine, pierres étranges datant d’environ 300 millions d’années
» [Paléontologie] Un cachalot carnivore vieux de 12 millions d'années !!! (juillet 2010)
» Aluminium, engrenage et million d’années…
» Ouadj
» Et si nous etions seul...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paleoage-le coin de la paleontologie :: Les autres vertébrés-
Sauter vers: